Comment découvrir un métier par l’action et non par l’observation ?

Avec une croissance qui atteint 7 % en 2021, la France se positionne comme le moteur européen de la relance économique. Alors que les entreprises recrutent plus que jamais et que le taux de chômage baisse, nos jeunes ont tout de même du mal à concrétiser leurs projets professionnels. Une fois de plus, des nouvelles méthodes voient le jour pour permettre aux formateurs de mieux réussir dans leur mission d’accompagner leur élève vers la réussite.

Dans cet article, il sera intéressant de vous faire un constat sur la situation actuelle des dispositifs pour la découverte des métiers, les contraintes liées à la crise sanitaire des deux dernières années ainsi que les frustrations de certains, car découvrir, c’est avant tout devenir acteur de sa propre réussite. Si la pédagogie active vous intéresse, je vous invite à lire notre article à ce sujet : https://www.mimbus.com/pedagogie-active-et-realite-virtuelle/

Quels sont les différents dispositifs pour la découverte des métiers et quelles sont leurs contraintes ?

Ils sont divers et variés et leur efficacité peut aussi varier en fonction des secteurs.

  • Les salons

D’une part, les salons des métiers et de la formation qui se tiennent dans les principales villes, généralement au mois de février ou de mars, avant la fin de l’année scolaire.

Vous y trouverez grand nombre de centres de formations de la région ainsi que des entreprises issues du commercial local prêt à partager oralement leur vision de leurs métiers. En collaboration avec les centres de formations, ces mêmes entreprises organisent des ateliers de découverte.

Le point positif de ce format est sans doute la grande concentration de possibilités professionnelles présentes sous un même toit.

Après les témoignages des futurs apprentis que nous avions rencontrés, la surcharge d’information et l’incapacité de se projeter dans un projet est la première source d’ennui.

Voici un exemple de salon : https://www.fofe.fr/liste-des-exposants-2022/

  • La découverte des métiers dans les centres de formation

En dehors des salons, les centres de formation organisent plusieurs ateliers par an. Entièrement gratuits, c’est la meilleure façon de faire connaître les installations, les formateurs, les programmes ainsi que les financements possibles et autres informations.

Au niveau des formateurs, c’est un exercice proche du commercial et pas vraiment pédagogique qui leur est demandé, ce qui n’est absolument pas dans leur corps de métier ni mission demandée initialement.

Nous avons rencontré certains enseignants désignés pour animer ces journées, et effectivement, la découverte du métier se limite à un échange avec l’enseignant et quelques documentations disponibles sur place. Dans certains centres et pour des questions d’assurance, l’accès aux ateliers techniques est strictement interdit. Vous imaginez la frustration de certains futurs apprentis de ne pas connaître les machines et outils qu’ils auront à maîtriser, ou même du geste professionnel afin de révéler un quelconque talent ou dextérité aux métiers manuels.

Voici un exemple : https://www.ifapme.be/decouverte-metiers

  • La PMSMP ou Période de Mise en Situation en Milieu Professionnel

C’est sans doute l’immersion professionnelle la plus proche du métier. Le dispositif a été créé par la loi du 5 mars 2004 relative à la formation professionnelle, à l’emploi et à la démocratie sociale, toutefois sous certaines conditions.

Il s’agit de bénéficier d’une expérience professionnelle en vue de :

Découvrir un métier (aide à domicile, cuisinier, plombier…) ou un secteur d’activité (services à la personne, commerce, hôtellerie-restauration…),

Confirmer votre projet professionnel grâce à des situations réelles de travail,

Initier un parcours d’embauche pour accéder à un emploi ou dans le cadre d’une reconversion.

L’immersion professionnelle se déroule dans une structure d’accueil (entreprise, association…), dans laquelle :

Vous êtes accompagné par un tuteur chargé de vous aider, vous informer, vous guider et vous évaluer.

Vous avez accès aux mêmes avantages collectifs (restaurant d’entreprise, moyens de transport…) que les salariés de la structure d’accueil.

Nous vous partageons toutes les informations sur le dispositif ici : https://travail-emploi.gouv.fr/formation-professionnelle/formation-des-demandeurs-d-emploi/article/periodes-de-mise-en-situation-en-milieu-professionnel-pmsmp

trainee-listen-instructor

Le rôle du formateur en tant qu’accompagnateur vers la découverte d’une vocation

Une fois de plus, la place du formateur au centre de la réussite de son élève est primordiale. Susciter de la motivation, éveiller les esprits et détecter des talents sont au cœur de la mission.

Il est essentiel de rappeler ici la responsabilité du formateur afin de mieux comprendre un quelconque changement de posture :

  1. Transmettre un savoir-faire, un savoir-être, et le savoir en général
  2. Evaluer les progressions des apprenants de façon individualisées (quand c’est possible !)
  3. Créer les conditions de la réussite : dans l’accompagnement vers la découverte d’une vocation suite à son apprentissage
  4. Faciliter les relations et la transmissions des compétences entre élèves : cela créera de la cohésion au sein du groupe
  5. Susciter l’intérêt : en formation professionnelle, la démarche de l’apprenant est d’autant plus volontaire quand elle est impulsée par sa propre motivation
  6. Analyser sa propre pratique pour changer de posture : dans l’objectif de remise en question, quels sont mes points forts, quels sont mes points à améliorer, et si c’était à refaire, comment je m’y prendrai différemment ? Si ce sujet vous intéresse, je vous invite à écouter le témoignage d’un formateur qui a transformé toutes ses méthodes : https://www.mimbus.com/la-realite-virtuelle-comme-outil-de-formation-retour-dexperience-dun-formateur/
  7. Se former lui-même : par sa double expertise pédagogique et technique, le formateur doit contribuer au développement de ses compétences afin de favoriser l’insertion sociale et professionnelle, l’acquisition d’une qualification, la professionnalisation des apprenants. C’est la raison pour laquelle il doit penser à sa propre formation en continu afin de mettre à jour ses différentes compétences

MIMBUS Discover, une nouvelle façon d’éveiller professionnellement vos élèves par la réalité virtuelle

En tant que formateur, vous vous demandez chaque jour comment animer vos ateliers, comment les renouveler et surtout comment faire en sorte que les élèves gardent leur concentration.

Les outils pédagogiques par l’immersion via un casque de réalité virtuelle sont en train de changer les anciennes méthodes. Si la pédagogie active vous parle, je vous invite à lire notre article ici : https://www.mimbus.com/pedagogie-active-et-realite-virtuelle/

Pour un futur apprenti, une personne en réorientation ou simple demandeur d’emploi, découvrir un métier relève de l’engagement car il en va de son propre projet de vie. Les outils de réalité virtuelle avec leurs immenses possibilités, permettent la mise en situation réelle par la pratique.

Mimbus DISCOVER est une solution logiciel clé en main pour la découverte et orientation professionnelle par l’outil de réalité virtuelle. Electricité, Plomberie, Mécanique Automobile, Sécurité Chantier, Isolation par l’extérieur, Echafaudages, Contrôle de production, Climatisation Froid, Découpe de poulets, Entretien de surfaces et enfin Aide à la personne sont proposés dans cette solution. Le catalogue est nourri tous les ans avec de nouveaux métiers. Découvrez ici la solution en vidéo : L’orientation professionnelle grâce à la réalité virtuelle | MIMBUS Discover

L’idée étant de faciliter l’accès aux métiers à découvrir, pouvoir s’y plonger sans aucun danger tout en limitant les coûts pour l’organisme de formation. Connecté à Vulcan, des données sont collectées par des capteurs pour montrer les compétences qui sont disponibles depuis la plateforme. Cette fonctionnalité est une aide pédagogique précieuse afin de comprendre et d’analyser l’apprenant. D’une part, la possibilité de positionner les compétences et appétences sur les différents métiers en démonstration. En fonction des résultats, le formateur ou animateur sera en mesure de mieux conseiller en fonction du/des talents mise en lumière par le dispositif.

Le plaisir est partagé

Vous l’aurez compris, les formateurs disposent désormais d’une formidable boîte à outils pédagogiques, très modulaire et pour le coup très efficace à chaque phase de l’apprentissage. Rendre l’élève acteur dans sa quête professionnelle, c’est sans aucun doute la meilleure façon de motiver et d’attirer les jeunes vers les métiers d’avenir.

Nous serions curieux de connaître votre point de vue sur les métiers du futur et comment imaginez-vous la formation 4.0. Contactez-nous sans plus attendre, nous serons ravis de vous accompagner. https://www.mimbus.com/portfolio/academy/